Welcome to New York de Abel Ferrara

welcome-to-new-york-affiche

Il est inutile de revenir en arrière et de refaire tout le déroulement de l’affaire qu’à été celle dont le film est inspiré. Les articles de « presse » sont si nombreux qu’il sera aisé de retrouver aisément les traces et d’en faire son constat personnel. Ici, l’on ne parlera pas de DSK mais d’un film tiraillé entre la volonté de dépeindre un portrait de l’homme et de relater des faits que tout le monde connait. C’est là tout le problème de Welcome to New York, le fait qu’il ne sait que rarement quoi faire de son sujet. Lire la suite

Publicités

Nymphomaniac – Volume 2 de Lars Von Trier

nymphomaniac-volume-2-affiche

Suite et fin pour la fresque sexuelle de Lars Von Trier. Malgré tout il ne faudrait pas tirer un trait dessus tout de suite après quand la censure reste toujours et indubitablement présente, synonyme donc d’une œuvre entachée et qu’il faudra redécouvrir dans les prochains mois en version longue. Une censure qu’on pourra dire trop présente sur cette seconde partie qui, bien qu’elle reste de haute volée, donne un léger sentiment d’inachevé dans son propos, pourtant bien loin du côté très violent auquel on pouvait s’attendre. Le débat n’étant toujours pas « est-ce que Lars Von Trier à conçu avant tout son projet dans le but de choquer et d’être volontairement anticonformiste ? », il n’y aura aucune réponse à cela. Car loin d’être un produit opportuniste, ce second volet de Nymphomaniac est avant tout une réflexion pertinente sur le sexe. Lire la suite

Nymphomaniac – Chapitre 1 de Lars Von Trier

nymphomaniac-affiche

Nouvelle création de Lars Von Trier, Nymphomaniac, bien qu’il ait fait couler beaucoup d’encre sans presque jamais se montrer, mériterait d’avoir sa chronique qu’après un visionnage complet des deux volets du projet, dont sa suite sortira le 29 janvier prochain. Encore faut-il pouvoir patienter avant de pouvoir enfin écrire sur ce qui s’annonce être comme un des projets les mieux élaborés et aboutis de cette année. Fresque sexuelle d’une nymphomane sur cinquante ans de sa vie, le nouveau film du soit très critiqué soit ovationné Lars Von Trier s’impose comme à la fois comme un film brutal, dépressif et romantique, avec une virtuosité presque indécente. Lire la suite