Welcome to New York de Abel Ferrara

welcome-to-new-york-affiche

Il est inutile de revenir en arrière et de refaire tout le déroulement de l’affaire qu’à été celle dont le film est inspiré. Les articles de « presse » sont si nombreux qu’il sera aisé de retrouver aisément les traces et d’en faire son constat personnel. Ici, l’on ne parlera pas de DSK mais d’un film tiraillé entre la volonté de dépeindre un portrait de l’homme et de relater des faits que tout le monde connait. C’est là tout le problème de Welcome to New York, le fait qu’il ne sait que rarement quoi faire de son sujet. Lire la suite